Vous en avez sûrement déjà entendu parler, la dernière mise à jour d’Apple, annoncée en Juin dernier a fait couler beaucoup d’encre. 

Comme prévu, la mise à jour iOS 15 a vu le jour le 20 septembre dernier, amenant ainsi de nombreux changements en matière de sécurité et de confidentialité. Apple souhaite par ce biais imposer le respect de la vie privée de ses utilisateurs et notamment de leurs boîtes mail. 

Loin d’être la catastrophe tant redoutée par les Marketeurs, découvrez pourquoi iOS 15 s’avère être une opportunité pour revoir la pertinence de certains métriques et l'approche de la personnalisation de vos messages.

Un tournant historique dans la protection des données

Si la mise à jour iOS 15 a fait trembler plus d’un marketeur, on constate une nouvelle mouvance dans le monde de l’email, celle des restrictions sur le tracking des emails, et particulièrement sur les pixels de traçage d’ouverture de mails. 

Aussi, pour imposer son cheval de bataille au monde (le respect de la vie privée), la marque à la pomme contraint les marketeurs à obtenir le droit d’accès aux données de leurs destinataires utilisateurs de messageries Apple. 

Les mesures prises par le géant consistent à : 

- Priver les expéditeurs de savoir si un e-mail a été ouvert (en bloquant les pixels de tracking)

- Empêcher les expéditeurs de connaître précisément l’adresse IP du destinataire.

- Permettre aux utilisateurs iCloud de fournir des adresses emails "jetables'' générées spécialement pour l’inscription. 

Le point positif (et oui il y en a un !) : La nécessité pour les marques d’accentuer leurs efforts afin d’améliorer le ciblage du contenu pour délivrer une véritable valeur ajoutée aux destinataires. 

Le taux d’ouverture : un métrique dépassé 

Le suivi d’ouverture des emails est un des combats d'Apple, qui a pris la décision de ne plus fournir les informations d’ouverture en cachant le pixels nécessaire au suivi.

Pourtant, reposer sa stratégie analytics sur le taux d’ouverture n’est et n’a jamais été une option pour les marketeurs qui réalisent de plus en plus les failles de ce KPI. 

De la même manière où on relativise les statistiques d’impressions de bannières et de vues de vidéos de Google et Facebook, on doit considérer cette donnée telle qu’elle est : peu fiable. 

Pour cela, d’autres données permettent de juger de la qualité de ses campagnes et elles se trouvent dans les données de clic. Bien plus pertinent, le taux de clic, lui, permet d’accéder au Graal : le taux d’engagement.

Emailing Marketing

Nos conseils pour contourner la problématique

Finalement, le principal frein rencontré par les marques suite à la mise à jour iOS 15, illustre une problématique plus complexe : la connaissance du prospect / client.

Ce que nous apprend la mise à jour iOS 15 est qu’il faudra dorénavant compter sur d’autres données que le taux d’ouverture pour analyser la performance de sa campagne.

Prenons l'exemple du taux de clic et du taux de désabonnement, deux KPIs bien plus explicites que le taux d'ouverture. En effet, les désabonnements permettent de mesurer la qualité de vos emails. Si celui-ci est élevé, il illustre une faiblesse dans votre stratégie, dans le cas contraire, vos emails continuent d'intéresser votre audience. 

Enfin, misez sur l’AB testing pour déterminer quels éléments fonctionnent le mieux dans vos emails et plaisent à votre audience. Sans le taux d’ouverture comme indicateur, c’est l’occasion d’aller un peu plus loin dans vos pratiques d'AB testing et faire des tests combinant variations d’objets et de contenu, le tout reposant davantage sur les taux de clic. 

>> Sur le même thème : Quel avenir pour la publicité face au cookie consent ? <<

 

Pour conclure, iOS 15 a bousculé bon nombre de connaissances en email marketing. Cependant, il existe des solutions efficaces pour surmonter les restrictions de la mise à jour et continuer de proposer des emails ciblés, pertinents et personnalisés à vos prospects et clients. 

Si des questions demeurent, n’hésitez pas à nous contacter, nos experts en emailing se feront un plaisir de répondre à vos interrogations.