Avant, les visiteurs d’un site web arrivaient systématiquement par la porte d’entrée naturelle du site : c’est-à-dire sa page d’accueil. Or aujourd’hui, cette page n’est pas nécessairement la plus consultée d’un site web et n’est pas forcément celle par laquelle un internaute va arriver. L’objectif principal est d’amener les visiteurs vers une page qui les concernent directement, et ce, via des landing pages.

Encore trop peu utilisées par les marqueteurs, les landing pages sont pourtant un levier très intéressant afin d’accomplir ses objectifs commerciaux en ligne. Il n’est pourtant pas nécessaire de disposer d’un gros budget ni même de connaissances avancées en design pour tirer profit des landing pages. Alors si vous aussi vous voulez développer votre présence en ligne, cet article est fait pour vous !

 

Qu’est-ce qu’une landing page ?

 

Une landing page, également appelée page de destination ou page d’atterrissage, est une page web sur laquelle un internaute arrive après avoir cliqué sur un lien (que ce soit un lien commercial, un CTA sur les réseaux sociaux, un lien dans un email ou encore un lien sur un bandeau publicitaire). En atterrissant sur une landing page, un internaute doit donc savoir d’emblée ce qu’il s’apprête à y découvrir.


Contrairement à un site internet de plusieurs pages, qui propose différentes actions et renseignements, une landing page est une page web unique qui sert à informer les internautes sur un sujet précis (une nouvelle offre, une promotion, un formulaire pour s’inscrire à une newsletter…) et à les inciter à effectuer une manipulation spécifique.
Une landing page, est donc une page web visant à accomplir un objectif unique (suggérer à vos clients d’aller liker votre page Facebook, faire remplir un formulaire pour s’inscrire à la newsletter, faire télécharger un document, lire un article, faire découvrir un nouvel article…). Il n’y a aucune limite à l’utilisation des landing pages. Tant que votre message est pertinent dans son contexte, la performance de votre landing page sera efficace. Elles sont construites spécialement pour que le visiteur qui atterrit dessus fasse une action prédéterminée.


En soi, sur un site internet classique, vous pouvez proposer une variété de manipulations sur plusieurs pages du site ; comme acheter, s’inscrire à votre newsletter, vous suivre sur les réseaux sociaux, remplir un formulaire, s’abonner à votre blog… alors qu’une landing page, elle, sert généralement à promouvoir une seule de ces actions sur une seule page (la plus utile à vos fins commerciales, par exemple : acheter un produit ou remplir un formulaire de contact). Une landing page est donc un site internet simplifié ; un internaute atterrit sur un mini-site dédié au sujet qui l’intéresse et qui répond uniquement à son besoin.

 

Pourquoi utiliser une landing page ?

 

Les landing pages représentent un levier marketing très important lors des campagnes, car elles peuvent conditionner à elles seules la transformation d’un simple cliqueur en prospect voire en client. Elles permettent de mettre en valeur un aspect spécifique et sont également un très bon moyen de promouvoir vos offres et de générer des leads. Ce sont d’ailleurs les deux utilisations principales qui en sont faites.


Vous pouvez faire usage des landing pages sur plusieurs supports :

  • Via le référencement sur les moteurs de recherches : vous pouvez faire atterrir l’internaute sur la page relative à sa recherche (sur la landing page directement et non vers la page d’accueil). Dans le cadre du référencement naturel (SEO), il est de plus en plus conseillé d’optimiser une page pour une requête principale. La multiplication des pages d’atterrissages dédiées à un sujet ou à une offre est donc une stratégie commune pour multiplier le trafic. Dans le cadre du référencement payant (SEA), si vous créez une campagne payante sur un moteur de recherche, vous pourrez placer votre landing page directement dans la partie annonce. Et comme précédemment, un internaute pourra être dirigé directement sur la landing page relative à sa requête.

  • Sur les réseaux sociaux : un des canaux les plus utilisés pour mettre en avant des landing pages est Facebook. Les réseaux sociaux, et Facebook plus particulièrement offrent de grandes possibilités pour mettre en avant votre entreprise à travers des contenus sponsorisés. Via la publicité, vous pourrez pousser votre landing page avec les CTA présents dans les contenus sponsorisés. Ainsi, vous pourrez pousser votre landing page auprès d’une très large cible qui pourra alors découvrir ce que vous avez à proposer.

  • Dans les campagnes publicitaires : dans le cas d’une campagne publicitaire de liens sponsorisés, vous pourrez définir la page qui s’affichera lorsque les internautes cliqueront sur une annonce. Ainsi, lorsqu’un internaute cliquera sur une publicité qui l’intéresse placé sur une page web, il pourra tomber directement sur votre landing page.

  • Dans les campagnes d’emailing : sur le même principe que les campagnes de liens sponsorisés, vous pouvez définir la page qui s’affichera lorsqu’un internaute cliquera sur un lien inséré dans une newsletter. Vous pouvez donc inviter vos abonnés à visualiser votre landing directement dans l’email via un bouton CTA ou une image par exemple. Il vous suffit simplement d’envoyer une newsletter qui renvoie vers une page de destination qui sera entièrement dédiée au sujet évoqué dans le mail.


Le processus de conversion pour amener un visiteur qui ne vous connaît pas sur votre landing page est donc relativement similaire à chaque fois et se fait en 4 étapes :

    Étape 1 : L’offre : un internaute se balade sur un site web, sur Facebook ou dans un email et tombe sur une offre.

    Étape 2 : Le bouton d’appel à l’action : sur cette offre est présent un bouton CTA (« en savoir plus », « inscrivez-vous gratuitement » …) qui amènera l’internaute directement vers une landing page pour réaliser l’action énoncée.

    Étape 3 : L’internaute atterrit sur la landing page qui contient les informations sur l’offre en question, les bénéfices et un CTA ou un formulaire.

    Étape 4 : Après avoir réalisé l’action, il y aura généralement une page de remerciement qui proposera des offres complémentaires ou un message de validation.

 

Quels sont les fondamentaux à respecter pour une landing page réussie ?

 

L’optimisation des landing page est parfois oubliée ou sous-estimée lors de la mise en place de campagnes marketing ; pourtant, c’est un élément essentiel au bon déroulement de la campagne. Si une landing page n’est pas optimisée, elle pourra pénaliser la performance d’une campagne avec des taux de rebond excessifs.

Le choix et l’optimisation des landing pages sont donc des composantes essentielles ; notamment pour des campagnes de liens ou de génération de leads, qui nécessite d’avoir un attrait pour conquérir les cliqueurs.

Le principe de base est qu’il s’agit d’un site d’une seule page. L’objectif est donc de vous assurer qu’au final, vos visiteurs effectuent l’action souhaitée, quel que soit le chemin qu’ils empruntent.

 

Éléments essentiels que l’on doit retrouver sur chaque landing page :
 

  • Un travail d’accroche sur le titre : le titre est la première chose que l’on voit en arrivant sur une landing page. Il est donc nécessaire de capter l’attention de votre audience en mettant en avant votre proposition de valeur ; vous devez communiquer votre offre et promettre un bénéfice tangible tout en étant clair et concis.

  • Travailler le sous-titre : il doit lui aussi communiquer sur la proposition de valeur, mais il doit expliquer plus en détail l’offre et pourquoi il faut y souscrire.

  • Ne faire qu’une seule demande : s’il y a bien une erreur que l’on retrouve souvent sur les landing pages, c’est bien celleci ; un nombre trop important de demandes. En effet, il n’est pas rare de se retrouver sur une landing page où on propose une offre, mais aussi de s’abonner à une newsletter, d’aimer la page Facebook et de suivre le compte Twitter. Au final, le visiteur ne sait plus quoi faire et donc… il ne fait rien et quitte la page. C’est toute la définition d’une landing page qui prend son sens : une page web visant à accomplir un objectif unique.

  • Un formulaire : lorsque la landing page est faite pour générer des leads il est nécessaire d’y retrouver un formulaire afin qu’un internaute communique ses informations de contact. Il doit être visible directement et toujours apparaître audessus de la ligne de flottaison (sur le haut de la page, l’utilisateur ne doit pas avoir à défiler vers le bas pour voir votre formulaire. Plus votre formulaire demandera des informations (numéro de téléphone, nom de l’entreprise, position, etc.), et plus vous aurez de prospects qualifiés. Cependant, vous risquez aussi d’en avoir moins s’il est trop long, cela pourra décourager certaines personnes, il faut donc trouver le bon équilibre.

  • OU un appel à l’action (CTA) : s’il n’y a pas de formulaire sur votre landing page, on doit retrouver un bouton CTA. Il doit se distinguer visuellement du reste de votre page de par sa taille et sa couleur, mais également par le texte qu’il contient (il doit employer des mots forts pour susciter l’attention et indiquer clairement l’action à effectuer : acheter, en profiter, en savoir plus…). Le fait de le répéter sur la landing page est également une bonne chose pour ne pas qu’un prospect le loupe, car s’il lit l’entièreté de la page, il oubliera peutêtre de remonter la page pour trouver le bouton, il faut donc en placer plusieurs et à des endroits stratégiques : au milieu, à la fin… (mais attention encore une fois à ne pas en faire trop). Via le CTA l’internaute pourra accéder à une autre page (un formulaire, une page de téléchargement, un article, une page produit…).

Voici un exemple d'une landing page classique, qui réunit tous les critères exposés : 

Exemple de landing page

 

D’autres éléments auxquels il faut porter attention pour la construction d’une landing page :
 

  • Une page isolée du site internet : en effet, une landing page doit être isolée du site internet de l’entreprise, car pour réduire la probabilité que vos prospects quittent votre page, vous devez éliminer toute distraction. Or les liens de sortie (généralement placés sur une barre de navigation, une image…) sont des distractions ! On ne doit donc pas retrouver de liens sortants pour s’assurer que vos visiteurs ne quitteront pas la page.

  • Seule exception, le logo : généralement placé en haut à gauche, votre logo doit être le seul élément cliquable qui redirige vers votre page d’accueil. Si, a priori, ce lien peut heurter votre conversion (ou le nombre de clics sur votre bouton d’appel à l’action), il s’agit d’une exception à la règle. Les consommateurs désireux d’en savoir davantage au sujet de votre entreprise cliqueront instinctivement sur votre logo, il ne faut donc pas les en empêcher.

  • Une page épurée : le contenu présent sur la landing page ne doit pas être dense, il doit être aéré avec ni trop d’images ni trop de textes au risque de porter atteinte à vos performances. La mise en page doit être claire et concise ;les internautes doivent savoir dès le premier coup d’œil ce que vous avez à offrir et où cliquer pour l’obtenir.

  • Des visuels : il faut utiliser des visuels pour matérialiser vos offres et capter l’attention de vos visiteurs ; vos landing pages doivent contenir des images, des vidéos, des animations… Les visuels rendent vos pages plus humaines et aident vos visiteurs à visualiser les résultats/bénéfices qu’ils vont obtenir en s’offrant votre solution.

  • Les textes : il faut aller à l’essentiel et synthétiser les informations autant que possible. Vous devez expliquer brièvement en quoi effectuer l’offre suggérée peut s’avérer profitable. Vous pouvez utiliser les outils à votre disposition (puces, paragraphes, colonnes…) afin d’attirer au maximum l’attention des lecteurs et d’en dire long sans vous étaler.

  • Un contenu en accord avec votre image de marque : comme dans toutes vos communications, vos textes, vos polices, vos visuels et vos couleurs sont censés véhiculer vos valeurs et refléter l’atmosphère de votre entreprise.

  • Le responsive : n’oubliez pas d’optimiser votre landing page pour les appareils mobiles, il faut un design qui soit responsive. Le nombre de mobinautes a considérablement augmenté et représente une grande part du trafic en ligne, cette partie est donc très importante.

 

Voici donc un récap des 10 fondamentaux pour créer une landing page :

Infographie - 10 fondamentaux pour créer une landing page

 

Avec quelles plateformes peut-on créer une landing page ?

 

Il existe énormément de sites (gratuits ou payantes) qui vous permettent de réaliser des landing pages. Pour les débutants, vous pouvez vous lancer via Mailchimp qui propose des templates pour créer très simplement des landing pages. C’est une bonne solution à court terme, si vous voulez proposer quelque chose d’assez simple. Sinon, il existe d’autres solutions plus professionnelles telles que Instapage, Unbounce, Wix qui sont simples à prendre en main et qui offrent beaucoup de fonctionnalités (même sans souscrire à la version premium). Pour les plus à l’aise d’entre vous, vous pouvez également passer directement par WordPress avec quelques-uns des thèmes premium.

Généralement, vous pourrez soit vous lancer seul, sans modèle ou soit trouver un très grand nombre de templates à personnaliser. Vous trouverez votre bonheur à coup sûr !