Publié le :05/07/2019

 

Charley Drivet, notre consultant traffic/ Social Ads nous fait part de quelques pires campagnes marketing et nous donne son avis d’expert sur celles-ci ! 

 

Puma et les drapeaux sur les chaussures 

En 2011, Puma la marque de sport allemande avait lancé un concept : reproduire le drapeau des pays sur ses chaussures. L’idée était que les personnes d’un pays pouvaient acheter des Puma avec le drapeau de leur pays dessus ! En France ou aux Etats-Unis, pourquoi pas ? Même s’il faut oser les porter. 

Pourtant avant d’étendre cette gamme dans n’importe quel pays, Puma aurait dû se renseigner sur la signification culturelle des pieds pour certains pays ! 

Eh oui, grosse erreur pour Puma d’avoir commercialisé ces chaussures aux Émirats Arabes Unis, pays dans lequel les pieds sont considérés comme impurs. 

 

Publicité Puma

 

Hoover et ses billets d’avions pour les USA 

Dans les années 1990, Hoover la marque d’aspirateur a voulu marquer le coup à travers une promotion inédite au Royaume-Uni : pour 100£ dépensé dans des produits Hoover, la marque vous offrait 2 vols gratuits vers l’Europe ou les États-Unis ! 

Résultats des courses, 200 000 britanniques ont acheté l’aspirateur le moins cher de la marque pour être éligible à la promotion. Problème : un billet pour les États-Unis coûte bien plus cher que 100£. Coût de l’opération : 50 millions de £ pour 30 millions de £ de recettes...

 

Publicité Hoover

 

Airbnb et sa taxe de 12 millions à San Francisco 

On termine ce petit top avec Airbnb qui vous comme le savez permet de louer des chambres ou des logements sans avoir à payer de taxes contrairement aux hôtels. Suite à ça de nombreuses villes ont pris les devants et ont décidé d’imposer une taxe à l’entreprise, c’est le cas de San Francisco. Airbnb a donc dû payer 12 millions de dollars à la ville. 

Suite à ça, l’entreprise a décidé de lancer une campagne publicitaire un peu agressive. 

On peut lire sur ces publicités : 

« Cher service public qui gère la bibliothèque, nous espérons que vous utilisez une partie des 12 millions de dollars de taxes hôtelières pour laisser la bibliothèque ouverte plus tard le soir ». 

« Chers agents de stationnement, s’il vous plait, utilisez les 12 millions de dollars pour remplir les parcmètres vides ».

 

Publicité Airbnb

 

L’avis de Charley : Tenter de faire le “buzz” s’apparente à un pari risqué. Vouloir le faire à n’importe quel prix expose à un usage mal dosé du tabou, de l’insolite ou de l’humour. Se lancer dans une tentative orchestrée de coup media nécessite un grand talent marketing et une bonne vision culturelle. Il faut penser à toutes les interprétations possibles. Il ne faut pas se laisser emporter et ne pas laisser l’idée emporter la raison. Une bonne idée marketing est avant tout une idée qui répond à un besoin fort.

bitmojo
BESOIN D’ETRE ORIENTÉ DANS VOTRE PROJET ?
NOUS RÉPONDONS À VOS PROBLÉMATIQUES !